Episode 2 : A la conquête de la soie

0 Flares Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

A-la-conquête-de-la-soie

Lire ou relire les épisodes précédents

Episode 2 : A la conquête de la soie

Après avoir découvert la soie, la Chine attisa de nombreux vices dont au moins l’envie. Les pays limitrophes furent les premiers curieux. Ils leur étaient insupportables de voir leur pays voisin prospéré dans le secret et en être seulement spectateurs.

« La fortune attise nos vices, l’infortune nos vertus » Jacques Deval

Certes, la soie fut rapidement exportée vers les pays étrangers mais la sériciculture demeurait un arcane bien gardée par les chinois. Le mystère, qui régna sur ce magnifique tissu, prenait de plus en plus d’ampleur et les hypothèses fusèrent. Frustrées et toujours aussi envieuses, certaines civilisations réussirent finalement à percer le secret par le biais d’espions en tout genre (moines, princesses) et autres pillards. 

Après 3000 ans d’énigme, le mystère retomba comme un soufflé. En 552, des moines de Byzance réussirent à rapporter en Europe des oeufs de vers à soie destinés à l’Empereur Justinien. Ils emportèrent avec eux le secret le plus gardé de Chine et en comprirent tout les tenants et aboutissants. L’Eglise de Byzance et l’Etat créèrent alors des fabriques impériales visant à développer une industrie de la soie dans l’empire romain d’Orient. L’élevage commença en premier lieu en Italie où une véritable industrie de tissage s’organisa. Au fil du temps, les techniques de tissage évoluèrent afin de satisfaire les besoins de la haute et puissante bourgeoisie. 

Bientôt se sera au tour de la France! A très vite pour la suite de cette odyssée.

Lire ou relire les épisodes précédents

Rendez-vous sur Hellocoton !

Alyssandre Peiffer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.